Le financement

Introduction

Le coût de l’installation moyen s’élève à 58.000 euros pour les reprises et 42.000 euros pour les créations pures.

Cette moyenne cache, de fait, des différentiels de coût très importants (de 1 à 20)  selon les types d’installation :

  • 5.200 euros en moyenne pour la coiffure hors salon
  • 52.000 euros pour un salon indépendant
  • 111.000 euros pour un salon franchisé

 

Plus l’environnement est urbain, plus les coûts d’installation augmentent (du simple au double entre le rural et les aires urbaines de plus de 100.000 habitants).
Source : étude 2008 « les jeunes entreprises du secteur de la coiffure » : caractéristiques et besoin d’accompagnement » (ISM/FNC).
Les besoins en financement varient d’un projet à un autre et le créateur doit être en mesure d’opter pour la solution la plus appropriée à ses besoins. Les accès au crédit sont diversifiés et des aides spécifiques sont accordées en fonction du lieu d’implantation de l’entreprise.

Les différents financements

Lorsque se pose la question du financement de l’entreprise, plusieurs solutions sont à envisager : renforcer ses apports personnels (ou fonds propres) en utilisant son épargne et celle de ses proches, contracter un prêt bancaire, avoir recours aux sociétés de cautionnement pour en garantir le risque, solliciter un prêt à la création d’entreprise, bénéficier d’une avance remboursable, avoir recours à l’ACCRE et au dispositif NACRE en cas de chômage.

Les aides selon l'implantation

Des exonérations d’impôts directs et de cotisations sociales sont prévues en faveur des entreprises qui sont créées dans certaines zones géographiques considérées comme prioritaires, selon la politique d’aménagement du territoire mise en œuvre.